S’enregistrer : pour progresser à la guitare !

Le 3 janvier 2012 - digitalwatts

Que ce soit  à la maison en bossant un morceau, ou en composant en solitaire, ou encore lors de la mise en place d’un morceau en groupe, il est toujours bon d’avoir recours à un bloc-note audio.

Je ne parle pas ici de s’enregistrer dans le but de faire une maquette, mais juste de garder une trace de ce que l’on vient de jouer.

La composition

Le cas le plus courant est de s’enregistrer pour ne pas oublier un plan à la guitare.

Combien de fois vous est-il arrivé de jouer, de trouver un super plan qui fera de vous la future star ? Mais pas de bol, 5 minutes plus tard, une fois le PC allumé, le logiciel d’enregistrement configuré, plus moyen de se souvenir du plan !

Si on est dans l’optique de composer, je vous conseille, avant même d’avoir pris la guitare, de préparer votre enregistreur, et qu’il ne reste qu’à appuyer sur « Record ».

Travail d’un morceau

Lorsqu’on travaille la reprise d’un morceau, il est bon de s’enregistrer. En effet, la perception que l’on a lorsqu’on joue est parfois bien différente de la réalité.
On peut avoir l’impression d’être un Dieu de la guitare, et de faire la meilleure interprétation, alors qu’après réécoute, on se rend compte que c’était juste mauvais, au mieux moyen.

l’enregistreur va dans ce cas vous permettre de vous améliorer, en travaillant les nuances, ou de manière plus générale, la musicalité du morceau

Répétition en groupe

Lors du travail en groupe, l’enregistrement prend tout son sens.

Des idées peuvent apparaitre à n’importe quel moment. Il est quasi impossible de se concentrer sur sa partie, et en même temps être attentif à la justesse et la créativité de chacun.
Au mieux, nous nous rendront compte qu’un musicien est à coté, sans vraiment savoir cequ’il ne va pas.

L’enregistrement va aussi permettre d’écouter les différentes parties de chacun, et aussi d’écouter les enchainements des différents plans qui compose le morceau, et donc, de pouvoir juger de la pertinence de tel ou tel passage à tête reposée, en réelle condition d’écoute.

Comment choisir ?

Tout d’abord, il faut prendre en compte un critère important : la taille. Il faut un enregistreur portable, que l’on peut emmener partout avec soi.
Les solutions telles qu’ordinateur portable, ou station audionumérique massive sont bien trop encombrantes, ce qui constituera un frein à leur utilisation quotidienne.
Gardez les pour vos sessions d’enregistrement Home-Studio.

Après la taille, il sera intéressant de sélectionner les appareils simples d’utilisation. L’objectif n’est pas d’avoir LE son, avec une multitude d’effets, mais de pouvoir déclencher l’enregistrement en un temps record.

Ensuite, vient la qualité du son. Même si nous cherchons principalement à enregistrer une idée, plus le son est de qualité, plus l’idée que l’on essaie de capter sera précise.

Personnellement, mon choix se porte sur les enregistreurs comme :

Ce type d’appareil se glisse facilement dans l’étui de sa guitare, et ne nécessite que quelques instants pour déclencher l’enregistrement.

Mention spéciale au Backtrack + mic, qui, avec une qualité remarquable,  se fait complètement oublier, puisque il enregistre automatiquement dès qu’un certain seuil sonore (configurable) est atteint.
D’ailleurs, il fera l’objet d’un test complet très prochainement !

Aucune excuse  d’oublier ses plans !

3 Responses to “S’enregistrer : pour progresser à la guitare !”

  • Il y a aussi… le téléphone portable ! 🙂 C’est ce que j’utilise pour me rappeler de certains riffs & co.

    Sinon, je pense que certains dictaphones stéréo – en plus des répéts & de la compo – peuvent carrément permettre d’enregistrer un concert avec une très bonne qualité, si bien placés. Ils peuvent aussi servir de prise d’ambiance de la salle en complément d’une sortie de table. Très pratique ces engins ! Certainement un de mes prochains achats… ^^

Trackbacks & Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *