Test du Line6 BackTrack + Mic

Le 12 janvier 2012 - digitalwatts

Pour faire suite au billet sur l’importance de s’enregistrer, le BackTrack est un enregistreur qui a beaucoup d’arguments séduisants :

  • Format très réduit
  • Enregistrement automatique
  • Entrée guitare ou Microphone intégré
  • Transfert direct des prises en USB

Découvrons ensemble ce que le backtrack peut faire pour vous simplifier la vie :

Prise en main

A l’ouverture de la boite, on découvre un appareil pas plus grand qu’un paquet de cigarette, très léger et très esthétique.
Il est léger, et comporte un clip ceinture, ce qui peut être pratique pour le mettre sur sa sangle et l’oublier complètement…

Au niveau des connectiques, il dispose d’une entrée guitare, et d’une sortie au format Jack 6,35mm, ce qui permet de l’insérer entre la guitare et l’ampli, ou entre une pédale d’effet, et l’ampli, bref, un peu où l’on veut dans la chaine.
Nous trouvons aussi une sortie casque et le contrôle du volume.

L’appareil dispose d’une prise USB pour les transferts sur l’ordinateur.

Enregistrement

Par le microphone

Le backtrack + mic dispose d’un microphone miniature intégré. La qualité est plus que correcte pour cette taille comme vous pourrez le constater plus tard.

En réglant correctement le gain, vous pourrez enregistrer une guitare acoustique jouant une ballade, aussi bien qu’un groupe de métal au volume dévastateur !

 

Par l’entrée jack

Sinon, vous pouvez aussi brancher votre instrument directement dans l’entrée au format jack standard et ressortir par le output pour attaquer votre ampli.
Dans ce cas, vous aurez le son brut de votre instrument, ce qui vous permettra par la suite de directement copier la prise dans votre logiciel préféré.

Sinon, vous pouvez brancher dans le input, la sortie de votre préampli ou ampli, ce qui vous permettra d’enregistrer directement votre son traité.

L’entrée permet des sources avec des impédances différentes. Bien vu !

Mode d’enregistrement

Même si le backtrack + mic dispose d’un bouton pour déclencher l’enregistrement, la grande spécificité de cet appareil est d’utiliser le mode automatique :

Une fois que le backtrack détecte une source sonore, il se met à enregistrer. Il ne coupera qu’une fois la source sonore devenue trop faible, voir inexistante !
Le seuil de déclenchement est réglable via un logiciel fourni avec l’appareil.

Ce mode est tout bonnement merveilleux : fini le temps où l’on focaliser sur l’enregistrement, on peut se concentrer sur la pratique de l’instrument, et le backtrack s’occupe du reste !

A la fin de la session de jeu, on pourra trier les différents enregistrements de l’appareil.
On peut ajouter que le backtrack dispose d’une fonction « Mark« , qui permet à la suite d’un enregistrement, de le sélectionner en tant que « Favori« .

Lecture des enregistrements

Concernant la lecture, nous retrouvons les fonctions classiques de lecture/pause,précédent et suivant.

Un sélecteur permet de naviguer entre toutes les prises, ou seulement les prises favorites. C’est très pratique pour gagner du temps !

Lecture par USB

Mais la plupart du temps, nous préférerons lire et trier nos enregistrements sur son ordinateur, tant la procédure est simple : branchez le BackTrack sur votre Mac ou PC, et il sera reconnu comme une clé USB standard. Il ne vous reste plus qu’à écouter vos pistes au format Wav.

Comme précédemment, nous retrouverons un dossier « Marked » qui contient l’ensemble des prises favorites, et un dossier « Unmarked » qui contient toutes les autres.

Configuration

Bactrack Setup Utility

Le Backtrack + mic est livré avec un logiciel qui permet la configuration de la bête.

On va pouvoir configurer taux d’échantillonnage entre 11 Khz et 48 Khz en 16 ou 24 bits.

Aussi, que ce soit en enregistrement via le micro, ou bien par l’entrée jack, on va aussi pouvoir régler la sensibilité pour le mode d’enregistrement automatique, ainsi que d’autre paramètres pour la définition des prises (gain,temps de silence pour considérer la fin de la prise, …).

 

En configuration optimale : 48 Khz et 24 bit, le Backtrack peut enregistrer jusqu’à 04h00 ! Et bien entendu, plus on baisse la qualité de l’enregistrement, plus la durée disponible va augmenter.

Exemples de prises

Guitare acoustique par le micro intégré du backtrack :

Groupe au complet par le micro : (Volume ambiant très élévé !)

Guitare électro-acoustique avec l’entrée guitare :

Guitare électrique  dans l’entrée guitare : (avec un préampli en amont)

 

On voit bien que le backtrack s’en sort très bien dans toutes les situations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *